Treize années après son lancement, WSL, cet incubateur wallon qui soutient la création et la croissance d’entreprises technologiques, se montre très enthousiaste à l’égard de son bilan 2012 qu’il qualifie «d’exceptionnel».

L’incubateur, soutenu par la Région wallonne, accompagne les spin-off et start-up dans le domaine des sciences de l’ingénieur. Ses responsables ont présenté vendredi à Angleur le bilan annuel.

«On a eu une année 2012 hors norme. On a presque doublé la taille de notre incubateur. On a vu une augmentation de 48 % du chiffre d’affaires des entreprises et l’année 2013 s’annonce dans la même optique», a affirmé Agnès Flémal, directrice générale de WSL. Elle a évoqué la mise en place, l’an passé, d’un incubateur pour étudiants, Startech. «Une équipe de gamins de 20 ans a réussi à convaincre des Américains de croire en leur projet», s’est réjoui la directrice.

Jean-Claude Marcourt, ministre wallon de l’Économie, des PME et des Technologies nouvelles, a félicité l’entreprise Modalisa Technology, une start-up liégeoise sélectionnée parmi les 50 entreprises les plus innovantes au monde (TiE50), Silicon Valley. «Aujourd’hui, on est sorti de la phase d’expérimentation et on ne travaille plus seulement dans le domaine spatial et la logistique mais aussi dans l’IT (Information Technology) et le développement durable. En 2018, on a l’espoir d’avoir plus de 1.600 emplois», a déclaré le ministre.

Depuis son lancement en 2000, WSL a vu la création de 74 entreprises, qui ont connu un taux de succès de 82 %, ce qui représente 279 emplois.

[Source]